Crise en Ukraine : “Nous ferons tout pour trouver des compromis”, assure Vladimir Poutine après son échange avec Emmanuel Macron

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #UKRAINE

23h51 : Joe Biden a assuré qu’en cas d’envahissement de la Russie en Ukraine, le gazoduc Nord Stream 2 qui relie la Russie à l’Allemagne ne serait pas mis en place. Le chancelier allemand Olaf Scholz a été moins ferme à ce sujet. Il a déclaré qu’il ne fallait “pas mettre sur la table” d’emblée toutes les mesures de représailles possibles.

(Leigh Vogel / Consolidated News Photos / dpa Picture-Alliance via AFP)

23h02 : Vladimir Poutine promet qu’il fera “tout pour trouver des compromis”.620196eb5ff4e96d2cb9ff78

22h54 : “C’est bien les accords de Minsk qui seuls peuvent prévaloir au règlement de la crise”, affirme Emmanuel Macron. Ces accords prévoient entre autres le retour de la pleine souveraineté de Kiev sur les territoires séparatistes de l’est de l’Ukraine ou encore un cessez-le-feu.

22h39 : “Si la Russie envahit (l’Ukraine), cela veut dire des chars et des troupes qui traversent la frontière de l’Ukraine, encore une fois. Alors il n’y aura plus de Nord Stream 2. Nous y mettrons fin”, a assuré Joe Biden au sujet de ce gazoduc reliant la Russie à l’Allemagne.

22h35 : Bonsoir @Gourmand, notre correspondant vient de poster le menu sur Twitter, les chefs d’Etat ont sûrement déjà mangé. Cela me fait découvrir le ptitim, le couscous israélien.

22h35 : Bonsoir, que mangeront les 2 présidents et est-ce un menu typiquement russe?

22h32 : Les dirigeants ont terminé leur prise de parole. Ils répondent désormais aux questions des journalistes.

62018fcc5ff4e96d26b9ff9c

22h31 : “Nous devons continuer à avancer, c’est essentiel pour la paix en Europe. Il est nécessaire de parvenir à un règlement”, affirme Emmanuel Macron.

22h27 : “Nous avons eu une discussion qui a permis d’enclencher une série de propositions sur lesquelles je crois pouvoir dire qu’il y a des termes de convergence entre la Russie et la France.”

22h25 : “La sécurité de notre continent pour être maintenue, a besoin que nous ne recréons pas les erreurs du passé (…) Nous ne pouvons pas construire notre présent et notre avenir en faisant fi [des traumatismes chez plusieurs membres de l’UE], déclare Emmanuel Macron. Nous ne pouvons pas courir le risque de voir revenir en Europe le spectre de l’instabilité.”

22h21 : “Les prochains jours seront déterminants et impliquent des discussions nourries (…) Nous avons la volonté de travailler ensemble pour garantir un nouvel ordre de stabilité et de sécurité en Europe”, poursuit Emmanuel Macron.

22h20 : “Nous avons essayé de bâtir des éléments de convergence. Le premier élément est la nécessité de travailler pour éviter toute escalade, qui ne serait dans l’intérêt de personne (…) dans une période où les peuples sont éprouvés par le contexte sanitaire et aspirent à la stabilité.”

62018c9b5ff4e96d26b9ff99

22h16 : Vladimir Poutine estime que l’Ukraine “manque de volonté” pour mettre en œuvre les accords de Minsk.

22h14 : “En repositionnant son infrastructure militaire à côté de la frontière russe, l’Otan se croit capable de nous faire la leçon, où et comment nous devons déployer nos forces, et exiger de nous de ne pas organiser les manœuvres prévues”, poursuit Vladimir Poutine, qui dénonce une “politique russophobe”.

22h11 : En décembre, Moscou avait dévoilé des propositions de traités pour limiter drastiquement l’influence américaine et celle de l’Otan dans son voisinage. Les deux textes prévoient notamment d’interdire aux Etats-Unis d’établir des bases militaires dans tous les pays d’ex-URSS non membres de l’Otan.

22h12 : “La non expansion de l’Otan, le non déploiement des systèmes de combat sur la frontière russe.” Vladimir Poutine redit ses exigences pour une baisse de tensions à la frontière ukrainienne. “Ces préoccupations centrales de notre côté ont été méconnues dans la réponse des Etats-Unis et de l’Otan”.

22h11 : “Nous comprenons que le président (français) soit venu en Russie pour aborder les sujets épineux relatifs à la sécurité européenne. Nos pays en tant que membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU sont particulièrement responsables.”

620189b95ff4e96d26b9ff96

22h04 : Après 5h30 d’entretien, Vladimir Poutine et Emmanuel Macron débutent leur conférence de presse.

22h03 : Si la Russie envahit l’Ukraine, “il n’y aura plus” de gazoduc Nord Stream 2, déclare Jo Biden lors d’une conférence de presse conjointe avec le chancelier allemand Olaf Scholz.

21h53 : Bonsoir @Marco, la conférence se fait attendre. Elle doit se dérouler à l’issue de la réunion entre les deux chefs d’Etat, mais on en ignore la durée.

21h52 : Quelle heure la conférence de presse Macron/Poutine ? 😉

21h32 : La grande table des négociations entre Vladimir Poutine et Emmanuel Macron a inspiré la une de Libération demain.

20h54 : On fait le point sur l’actualité :

• Emmanuel Macron a souhaité “amorcer une désescalade” de la crise autour de l’Ukraine au début de sa rencontre avec Vladimir Poutine au Kremlin. Une conférence de presse des deux dirigeants aura lieu dans la soirée, après leur réunion. Vous pourrez la suivre dans notre direct.

• Une enquête a été ouverte pour menaces de mort contre la journaliste de “Zone interdite” Ophélie Meunier, placée sous protection policière après des menaces pour un reportage sur l’islamisme.

• Lors du sixième jour de son procès devant les assises de l’Isère pour le meurtre de Maëlys, Nordahl Lelandais a admis avoir ressenti des penchants “pédophiles” à l’encontre de deux de ses petites-cousines, qu’il est accusé d’avoir agressées sexuellement. Voici le résumé de l’audience.

• Les prix des carburants ont continué de grimper vers de nouveaux records la semaine dernière. Le litre de gazole a atteint 1,6854 euro en moyenne (+1,50 centime). Le litre de super SP95 valait pour sa part 1,7654 euro (+1,90 centime) et celui de SP 95-E10 1,7328 euro (+1,26 centime).

19h55 : Notre correspondant à Moscou Sylvain Tronchet explique que des restrictions sanitaires drastiques ont été mises en place pour la rencontre entre Vladimir Poutine et Emmanuel Macron.

19h29 : Notre correspondant à Moscou, Sylvain Tronchet, raconte les coulisses de la rencontre entre Emmanuel Macron et Vladimir Poutine et revient notamment sur la grande table autour de laquelle les dirigeants ont pris place.

20h10 : “Nous vivons assurément, à mon avis, le moment le plus dangereux pour la sécurité en Europe après la fin de la guerre froide.”

Interrogé sur les avertissements des Etats-Unis quant à l’imminence d’une possible invasion russe en Ukraine, le diplomate a assuré “partager une forte préoccupation” au sujet de cette menace.

20h06 : L’Allemagne va envoyer 350 soldats supplémentaires en Lituanie pour aider à renforcer les effectifs de l’Otan en Europe de l’Est, annonce la ministre de la Défense allemande. “Si (le président russe Vladimir) Poutine pensait diviser l’alliance en posant des ultimatums, cette décision montre que l’Otan reste une organisation basée sur la solidarité”, a commenté le ministre de la Défense lituanien.

20h03 : “Notre continent est aujourd’hui dans une situation éminemment critique qui nous impose d’être extrêmement responsable.”

Emmanuel Macron a entamé sa rencontre avec Vladimir Poutine, assis à un bout d’une très longue table blanche dans un salon du Kremlin. Une mesure de distanciation due à la pandémie.

19h58 : Bonsoir @mtrb0 Malheureusement, je n’ai pas encore d’heure exacte à vous donner pour cette conférence de presse, dans la mesure où elle doit se dérouler à l’issue de la réunion entre les deux chefs d’Etat. Mais je vous tiendrai bien entendu au courant dès que nous en saurons davantage.

18h28 : Bonsoir Élise! À quelle heure les présidents Poutine et Macron doivent-ils s’exprimer ? Belle soirée à vous !

18h11 : Emmanuel Macron est reçu par son homologue russe Vladimir Poutine, dans l’espoir d’apaiser les tensions entre Moscou et Kiev. Répétitions avant la rencontre, recours au format dit “Normandie”… Voici comment le président français tente de peser dans les négociations.

Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, le président français, Emmanuel Macron, et le président russe, Vladimir Poutine.  (MAKSIM BLINOV / AFP)

(MAKSIM BLINOV / AFP)

19h34 : Voici le point sur l’actualité à 18 heures :

Emmanuel Macron et Vladimir Poutine discutent actuellement de la manière d’amorcer une désescalade à la frontière ukrainienne. Un objectif pour lequel le président français s’est dit “raisonnablement” optimiste.

• Nordahl Lelandais a admis, lors de son procès devant les assises de l’Isère pour le meurtre de Maëlys, avoir ressenti des penchants “pédophiles” à l’encontre de deux de ses petites-cousines, qu’il est accusé d’avoir agressées sexuellement.

• Patrick Balkany, l’ancien maire LR de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) qui a effectué cinq mois de prison pour fraude fiscale avant d’être libéré pour raison de santé, est retourné en prison après de multiples manquements à ses obligations dans le cadre de son placement sous bracelet électronique.

• Claude Guéant va lui sortir de détention mercredi. L’ancien ministre de l’Intérieur va bénéficier d’un aménagement de peine. Il était incarcéré depuis le 13 décembre dans le cadre d’une affaire de primes en liquide du ministère de l’Intérieur.

17h37 : Emmanuel Macron s’est confié à des journalistes dans l’avion qui l’emmenait en Russie. Il s’est dit “déterminé et lucide” quant à la possibilité de faire baisser la tension aux frontières de l’Ukraine. Voici ce qu’il faut retenir de ses déclarations recueillies par France Télévisions.

18h07 : Le fait qu’Emmanuel Macron a été accueilli à l’autre bout d’une immense table au Kremlin est-il une façon diplomatique pour Vladimir Poutine de prendre le président français de haut ? Il ne semble pas : il y a tout juste une semaine, le président russe accueillait autour de la même table le Hongrois Viktor Orban, allié de Moscou.

620149e78256bf3d138b66f6

(RUPTLY)

17h21 : Kharkiv, la deuxième ville d’Ukraine, à 25 km de la frontière russe, compte une trentaine de Français. David Culot est l’un d’entre eux. Il a raconté à notre journaliste Raphaël Godet comment on vit avec le spectre d’un conflit dans un pays qui n’est pas le sien.

phphPKwur

(RAPHAEL GODET / FRANCEINFO)

17h17 : Le Royaume-Uni a annoncé peu avant le début de la réunion russo-française l’envoi de 350 soldats supplémentaires en Pologne. Ces troupes s’ajoutent aux 100 soldats des Royal engineers britanniques déjà présents dans le pays, qui avaient été envoyés face à l’afflux de migrants à la frontière polonaise avec le Biélorussie.

16h48 : Le président français a déclaré à son homologue espérer “amorcer une désescalade” dans le dossier ukrainien en amont de la réunion organisée à Moscou. Vladimir Poutine a de son côté salué les efforts français “pour résoudre la question de la sécurité en Europe”.

16h45 : Pas très difficile: pour opérer un rapprochement, commencer par changer de table 😂

16h45 : Wow, au top la distanciation sociale ! Y en a un qui a le covid ou quoi? 😀

16h45 : Dans les commentaires, nos lecteurs s’amusent du décor choisi par le Kremlin à l’occasion de la réunion entre Emmanuel Macron et Vladimir Poutine. (Je ne vous cache pas que la longueur de la table a provoqué quelques haussements de sourcils à la rédaction 😅)

16h38 : La rencontre entre Vladimir Poutine et Emmanuel Macron a débuté au Kremlin.

We wish to give thanks to the author of this short article for this incredible material

Crise en Ukraine : “Nous ferons tout pour trouver des compromis”, assure Vladimir Poutine après son échange avec Emmanuel Macron

Travors