DIRECT. Guerre en Ukraine : Emmanuel Macron condamne un “acte de guerre indigne et amoral” après le bombardement de la maternité de Marioupol

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #UKRAINE

19h54 : Avant le bombardement russe de l’hôpital pédiatrique de Marioupol, deux autres maternités avaient été attaquées et détruites en Ukraine, a affirmé le responsable du Fonds des Nations unies pour la Population, Jaime Nadal.

19h37 : Solliciter davantage les autres pays exportateurs, diversifier les énergies, augmenter les stocks, améliorer l’efficacité énergétique… On vous détaille quatre pistes pour réduire la dépendance énergétique de l’Europe à la Russie

19h19 : Après la maternité hier, unecaserne de pompiers de Marioupol a également été partiellement détruite aujourd’hui, comme le montre cette vidéo vérifiée par les révélateurs de France Télévisions.

19h13 : La Cour européenne des droits de l’homme a demandé à Moscou de respecter la liberté d’expression du journal indépendant Novaïa Gazeta, après la loi votée en Russie qui prévoit de lourdes sanctions en cas de diffusion “d’informations mensongères” sur la guerre en Ukraine.

18h53 : Le président russe Vladimir Poutine a prévenu que les sanctions occidentales visant son pays en lien avec l’Ukraine allaient aggraver la crise énergétique et l’inflation des prix alimentaires à l’échelle mondiale.

18h49 : “Vladimir Poutine a fait une grave erreur et va perdre cette guerre qu’il a commencée, à cause du courage et de la résilience et de l’inspiration qu’offrent ces braves Ukrainiens. Mais aussi à cause de l’unité, de la fermeté des pays alliés.”

Le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, a estimé à Varsovie que le président russe Vladimir Poutine avait “fait une grave erreur” en attaquant l’Ukraine et allait perdre la guerre qu’il a déclenchée.

18h31 : Le Conseil de l’Europe a fait un pas supplémentaire vers une possible sortie de la Russie. L’organe exécutif du Conseil “a décidé de consulter l’Assemblée parlementaire sur les mesures supplémentaires à prendre, en réponse aux graves violations par la Fédération de Russie de ses obligations statutaires comme Etat membre”. Un peu plus tôt, Moscou a assuré ne plus vouloir “participer” à l’organisation internationale.

18h27 : Il n’existe “pas de procédure rapide d’adhésion à l’UE”, a rappelé le Premier ministre néerlandais, Mark Rutte, à Versailles, alors que l’Ukraine a déposé une candidature dans l’espoir de rejoindre “sans délai” le bloc des Vingt-Sept.

18h09 : 18 heures, faisons un nouveau point sur l’actualité :

Les chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union européenne se réunissent à Versailles, ce soir et demain, pour un sommet sur “la souveraineté européenne”, où il devrait être beaucoup question de la politique de défense de l’UE et de trouver des alternatives à l’énergie russe.

#UKRAINE Depuis le sommet sur “la souveraineté européenne” à Versailles, Emmanuel Macron a condamné un “acte de guerre indigne et amoral” après le bombardement d’un bâtiment abritant une maternité et un hôpital pédiatrique à Marioupol. Suivez notre direct.

50 000, peut-être 100 000″ Ukrainiens fuyant la guerre dans leur pays pourraient arriver en France au cours des prochaines semaines, anticipe le gouvernement français, qui “se prépare” pour leur accueil, a annoncé le coordinateur de la cellule interministérielle de crise, le préfet Joseph Zimet.

Un nouveau protocole sanitaire entrera en vigueur lundi dans les écoles, collèges et lycées. Voici ce qui va bientôt changer dans les établissements scolaires.

18h06 : Selon un dernier décompte de l’ONU, au moins 516 civils, dont une trentaine d’enfants, ont été tués en Ukraine et plus de 900 ont été blessés depuis le début de l’invasion russe. Les Nations unies soulignent que ses bilans sont toutefois probablement très inférieurs à la réalité.

18h06 : Dans le sud de l’Ukraine, les forces russes se rapprochent du principal port ukrainien, Odessa. “Les troupes russes sont à environ 15 km au nord de Mykolaïv”, dernier rempart avant Odessa, a estimé le Pentagone. Cette même source a assuré hier soir que les Russes étaient désormais “juste à l’extérieur” de Kharkiv, deuxième ville d’Ukraine située dans l’est du pays.

17h58 : Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a signé une loi (lien en ukrainien) permettant de saisir des biens de la Fédération de Russie et de ses citoyens en Ukraine, sans aucune compensation, “compte tenu de la guerre d’agression à grande échelle menée par la Fédération de Russie contre l’Ukraine”.

17h48 : “Nous sommes unis en tant qu’Européens, nous sommes unis avec nos alliés, ce qui est très important. Je vais rester engagé dans les discussions avec le président Poutine. Mais pour être honnête, je ne pense pas qu’un cessez-le-feu dans les prochaines heures soit un scénario réaliste.”

17h43 : “Je suis inquiet, pessimiste, c’est aussi pour ça que je crois que l’Europe doit être au rendez-vous. L’Europe est unie face à cette guerre, c’est très important. L’Europe doit se préparer à tous les scénarios.”

17h42 : “La France condamne avec la plus grande fermeté ce qui est un acte de guerre indigne et amoral. C’est un acte de guerre dont l’objectif manifeste est de tuer des civils, des femmes et des enfants en particulier.”

Face à des journalistes à Versailles, en ouverture du sommet sur “la souveraineté européenne”, Emmanuel Macron réagit au bombardement d’un bâtiment abritant une maternité et un hôpital pédiatrique à Marioupol, dans le sud-est de l’Ukraine. “Des femmes, des enfants à nouveau ont été tués”, a-t-il dénoncé.

17h39 : La question de l’examen des candidatures de l’Ukraine, de la Géorgie et de la Moldavie pour adhérer à l’Union européenne fera également l’objet de discussions ce soir lors du sommet sur la “souveraineté européenne” à Versailles, poursuit Emmanuel Macron. “On aura une discussion ce soir car elle est importante.”

17h37 : La question de la dépendance au gaz russe sera au cœur des discussions du sommet de Versailles ce soir, annonce Emmanuel Macron. La stratégie que nous devons bâtir, c’est de savoir à quel rythme nous pouvons diminuer, réduire puis supprimer cette vulnérabilité”, déclare-t-il face à des journalistes. “La question est de savoir si la Russie va faire pression, utiliser l’arme du gaz. Nous devons nous préparer à tous les scénarios”, ajoute-t-il.

17h28 : A Marioupol, dans le sud-est de l’Ukraine, une caserne de pompiers a été en partie détruite aujourd’hui, selon une vidéo authentifée par les révélatrices de France Télévisions.

17h34 : : franceinfo a interrogé à ce sujet Karine Herviou, directrice générale adjointe de l’Institut de radioprotection et de sureté nucléaire (IRSN). Elle estime que cette déconnexion de la centrale du réseau électrique n’entraîne “pas de danger immédiat, mais un temps de réaction moins important s’il se passe quelque chose”. “Si jamais il y a un accident, un incendie, par exemple, ils n’auront plus d’alarmes pour les prévenir, donc ils vont remplacer ça par des rondes.”

17h18 : Bonjour , l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a estimé hier que la coupure de l’alimentation électrique de la centrale de Tchernobyl n’aurait “pas d’impact majeur sur la sécurité”. “La charge thermique de la piscine et le volume de l’eau de refroidissement sont suffisants pour assurer une évacuation efficace de chaleur sans électricité”, a-t-elle assuré.

17h17 : Quid de Tchernobyl ?

17h11 : Les chefs d’Etat et de gouvernement européens, ainsi que les dirigeants des institutions européennes arrivent à Versailles, pour un sommet sur “la souveraineté européenne” qui portera largement sur la guerre en Ukraine.

622a232d5ff4e94ee8def145

(LUDOVIC MARIN / AFP)

17h08 : “La France condamne avec la plus grande vigueur les frappes des forces armées russes ciblées contre l’hôpital pédiatrique de Marioupol”, réagit le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué. Le Quai d’Orsay évoque “une violation flagrante massive du droit international humanitaire” et “une attaque intervenue alors qu’un cessez-le-feu avait été agréé pour permettre l’évacuation de civils”.

16h59 : Nous avons assisté à une agression sans limites de Poutine. Il est très difficile de prédire ce qu’il a en tête pour la suite, mais il paye déjà un prix extrêmement élevé, a également déclaré Ursula von der Leyen. Si cela va plus loin, chaque cm2 de l’UE au sein de l’Otan sera défendu par nous tous. Je pense que pour Vladimir Poutine, il serait impossible de justifier auprès du peuple russe une nouvelle agression.”

16h58 : “Mettez fin à cette guerre cruelle. Vous détruisez également l’avenir de la Russie. Revenez à la table des négociations.”

Dans son interview à franceinfo, Ursula von der Leyen s’est adressée directement à Vladimir Poutine, après deux semaines d’invasion russe de l’Ukraine.

16h52 : Interrogée sur la demande d’adhésion de l’Ukraine à l’Union européenne, Ursula von der Leyen répond sur franceinfo que “le processus est en cours”. “Pour le moment, nous sommes tous concentrés pour mettre fin à cette horrible guerre et reconstruire ensuite l’Ukraine”, poursuit la présidente de la Commission européenne, assurant néanmoins que “leur appartenance à la famille européenne ne fait aucun doute”.

16h44 : “Il existe une énorme solidarité dans le monde entier et bien entendu au sein de l’UE pour faire face à cette situation.”

Dans une interview exclusive à franceinfo, Ursula von der Leyen salue notamment “le travail exceptionnel” des pays frontaliers de l’Ukraine pour accueillir les Ukrainiens ayant fui leur pays depuis le début de l’invasion russe.

16h44 : “Nous en sommes à deux semaines de guerre, les sanctions ont déjà un effet dévastateur sur l’économie russe”, pointe sur franceinfo Ursula von der Leyen. “Le rouble est en chute libre (…) l’inflation monte en flèche et la récession monte en Russie. Il s’agit de faire payer à Vladimir Poutine un prix extrêmement élevé” pour l’invasion de l’Ukraine, explique-t-elle.

16h44 : Interrogée sur un éventuel embargo sur les importations de pétrole et de gaz russe, la présidence de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, appelle à “sortir le plus rapidement possible de la dépendance aux combustibles fossiles russes”. Elle estime toutefois qu’au vu de la dépendance que nous avons (à l’égard de la Russie), nous pourrions nous même être frappés par cet embargo, cela n’est pas sensé”.

17h00 : “Ce bombardement à la maternité de Marioupol est inhumain, odieux, cruel et tragique, déclare à franceinfo la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. Je condamne avec la plus grande vigueur. Je suis convaincue que ça peut être un crime de guerre et il faut une enquête.”

16h29 : Bonjour @Laurent, oui, à ce stade, la Russie est toujours l’un des pays-membres d’Interpol. Plusieurs pays, parmi lesquels le Royaume-Uni, l’Australie et les Etats-Unis, ont réclamé il y a quelques jours “la suspension immédiate de l’accès de la Russie à tous les systèmes” de l’organisation de coopération policière, a annoncé la ministre britannique de l’Intérieur, Priti Patel.

16h29 : Bonjour, la Russie fait-elle toujours partie d’Interpol ? Merci

16h24 : Après la rencontre à Antalya (Turquie) entre les chefs de la diplomatie russe et ukrainien, la Turquie espère désormais organiser un sommet entre Volodymyr Zelensky et Vladimir Poutine. “Si nous continuons sur cette voie, ensemble, on pourra arriver à un résultat”, a avancé le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlüt Cavusoglu, après des échanges qui n’ont pas permis d’avancées notables.

16h10 : “Nous sommes venus redire toute notre solidarité et notre aide”, a déclaré le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, en déplacement à la frontière entre la Pologne et l’Ukraine.

(FRANCEINFO)

16h04 : Vladimir Poutine a assuré que “tous les volumes” étaient livrés à l’Europe comme ailleurs, et que même le “système de transport de gaz de l’Ukraine est rempli à 100%”.

16h02 : Le président russe, Vladimir Poutine, a souligné que la Russie maintenait l’ensemble de ses livraisons d’hydrocarbures en dépit du conflit en Ukraine et des sanctions occidentales, jugeant Moscou non responsable de l’envolée des cours mondiaux. “Nous respectons toutes nos obligations en matière d’approvisionnements énergétiques”, a-t-il souligné lors d’une réunion gouvernementale.

15h43 : “L’alliance de l’Otan est plus forte et la Russie est plus faible à cause de ce que Poutine a fait, c’est très clair pour nous”, a déclaré à Varsovie (Pologne) la vice-présidente des Etats-Unis, Kamala Harris. Celle-ci a précisé que le ministère de la Justice américain avait créé un groupe de travail pour enquêter sur les “activités criminelles” présumées “d’institutions et de particuliers, y compris d’oligarques” russes.

15h36 : Plusieurs milliers de volontaires de l’Union européenne, du Royaume-Uni ou encore de Géorgie ont rejoint les rangs de la Légion internationale de défense territoriale, lancée par le président ukrainien, Volodymyr Zelensky. En quoi consiste cette unité ? Que risquent ces légionnaires à leur retour ? Explications.

Un soldat de la 93e Brigade motorisée de l'armée ukrainienne inspecte un véhicule militaire détruit, à un endroit non précisé par l'armée ukrainienne, qui a diffusé ce cliché le 8 mars 2022. (STR / AFP)

(STR / AFP)

15h22 : @EuLaw : la Russie était en effet, parmi les Etats-membres du Conseil de l’Europe, l’un des principaux contributeurs aux budgets de l’institution, derrière la France, l’Allemagne, l’Italie et le Royaume-Uni, comme vous le précise ce rapport.

18h15 : Bonjour @EuLaw, en effet, la Russie a bien annoncé qu’elle souhaitait partir du Conseil de l’Europe, une organisation internationale de défense des droits de l’homme rassemblant 47 Etats-membres, relève Euractiv. Peu après les débuts de l’invasion russe de l’Ukraine, le Conseil de l’Europe avait suspendu les droits de représentation de Moscou.

15h18 : L’info est semble-t-il passée inaperçue, mais la Russie a annoncé qu’elle se retirait du Conseil de l’Europe, dont la Cour européenne des droits de l’Homme.Problème pour l’avenir de l’institution, la Russie est l’un des plus gros contributeurs

15h00 : Deux semaines après le début de l’invasion russe, quelle est la situation en Ukraine, notamment autour de Kiev ? Les forces russes poursuivent leurs opérations pour tenter d’encercler la capitale. Les explications de France 3 :

(FRANCE 3)

14h53 : Le drapeau européen est à nouveau déployé sous l’Arc de Triomphe à l’occasion du sommet des chefs d’Etat et de gouvernement européens sur “la souveraineté européenne” à Versailles, qui se tiendra jusqu’à demain et portera largement sur la guerre en Ukraine.

14h40 : Dans le cadre du sommet des chefs d’Etat et de gouvernement européens sur “la souveraineté européenne”, ce soir et demain à Versailles, le château de Versailles, le domaine de Trianon et les jardins restent fermés au public jusqu’à dimanche.

14h11 : Le chef de la diplomatie de l’Union européenne, Josep Borrell, qualifie de “crime de guerre odieux” le bombardement russe d’un établissement comprenant une maternité et un hôpital pédiatrique à Marioupol, dans le sud-est de l’Ukraine. Ce bombardement a fait trois morts dont une fillette, et 17 blessés.

We would love to thank the writer of this write-up for this incredible web content

DIRECT. Guerre en Ukraine : Emmanuel Macron condamne un “acte de guerre indigne et amoral” après le bombardement de la maternité de Marioupol

Travors