DIRECT. Ukraine : la Russie annonce le retrait de militaires à la frontière, premier signe d’un recul dans la crise avec les Occidentaux

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #UKRAINE

10h14 : Le Parlement européen vient de valider un nouveau soutien financier de l’UE à l’Ukraine. D’un montant de 1,2 milliard d’euros, ce soutien doit aider le pays, menacé d’une guerre avec la Russie, à faire face à ses besoins financiers. Selon la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, l’UE a déjà mobilisé “17 milliards d’euros en subventions et en prêts” pour l’Ukraine depuis le début du conflit en 2014.

09h52 : “Les unités des districts militaires du Sud et de l’Ouest, qui ont achevé leurs tâches, ont déjà commencé à procéder au chargement sur les moyens de transports ferroviaires et routiers et commenceront à retourner vers leurs garnisons aujourd’hui”, a annoncé le porte-parole du ministère, Igor Konachenkov, cité par les agences de presse russes.

09h27 : Des forces russes déployées depuis des semaines près de la frontière ukrainienne ont commencé à retourner dans leurs garnisons, annonce le ministère russe de la Défense, alors que les Occidentaux craignaient une opération militaire imminente.

09h10 : Il est 9 heures, voici un nouveau point sur l’actualité :

• Superbe médaille d’argent. Les biathlètes français sont arrivés deuxièmes à l’instant derrière la Norvège lors du relais homme. Quentin Fillon Maillet décroche ainsi sa cinquième médaille à Pékin.

• Les Occidentaux et Moscou ont évoqué une chance d’issue diplomatique pour écarter le risque d’une guerre en Ukraine, les Etats-Unis estimant que Vladimir Poutine n’avait pas pris sa “décision finale” sur le déclenchement d’une invasion. Suivez notre direct.

• Après la mort de 27 migrants dans la Manche le 24 novembre dernier à l’aube, la préfecture maritime de la Manche avait toujours affirmé n’avoir eu connaissance du naufrage qu’à 14 heures. Mais la Cellule investigation de Radio France révèle ce matin que certains de ces migrants avaient bien composé le 196, le numéro du Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage, cette nuit-là, pour demander de l’aide.

• Valérie Pécresse s’est défendue hier de cautionner la thèse complotiste du “grand remplacement”, pilier du programme de son rival d’extrême droite Eric Zemmour. Sur RTL, elle a déclaré qu’elle “[savait] qu’une autre voie est possible”.

07h41 : La ministre allemande des affaires étrangères, Annalena Baerbock, a demandé à Moscou de “retirer ses troupes” de la frontière avec l’Ukraine. “La situation peut dégénérer à tout moment” et “nous devons utiliser toutes les opportunités de dialogue pour atteindre une solution pacifique”, a-t-elle estimé. Le chancelier Olaf Scholz est attendu à Moscou aujourd’hui.

06h04 : Voici sans plus attendre un premier point sur l’actualité :

• Tess Ledeux, déjà vice-championne olympique de ski big air aux Jeux olympiques, s’est classée septième ce matin de la finale de slopestyle, remportée par la Suissesse Mathide Grémaud. A suivre (sur notre site) dans la matinée : le relais hommes en biathlon.

• Le chancelier allemand Olaf Scholz est attendu aujourd’hui à Moscou à la recherche d’une issue diplomatique pour éviter une guerre en Ukraine. Hier à Kiev, Olaf Scholz a exhorté la Russie à saisir les “offres de dialogue”, alors que plus de 100 000 soldats russes sont massés aux frontières de l’Ukraine.

• Valérie Pécresse s’est défendue hier de cautionner la théorie complotiste du “grand remplacement”, pilier du programme de son rival d’extrême droite Eric Zemmour. Sur RTL, elle a déclaré qu’elle “[savait] qu’une autre voie est possible”.

• Sept personnes, dont deux enfants de moins de trois ans, sont mortes dans la nuit de dimanche à lundi à Saint-Laurent-de-la-Salanque, lors d’un incendie déclenché par une explosion à l’origine inconnue. Voici ce que l’on sait du drame.

We would love to give thanks to the writer of this write-up for this outstanding content

DIRECT. Ukraine : la Russie annonce le retrait de militaires à la frontière, premier signe d’un recul dans la crise avec les Occidentaux

Travors