Guerre en Ukraine: les sirènes retentissent à Kiev, en proie aux bombardements russes

Ce direct est terminé

Ce direct consacré au sixième jour de la guerre entre l’Ukraine et la Russie est terminé. Merci de nous avoir suivi sur BFMTV.com.

Le résumé des événements à minuit ce mardi

Au sixième jour du conflit en Ukraine, de nouvelles sanctions européennes contre la Russie ont été mises en place.

• RT et Sputnik interdits de diffusion dans l’Union européenne. Les 27 États membres ont ainsi banni les déclinaisons en anglais, allemand, français et espagnol du média d’État Russia Today ainsi que les contenus multimédias de Sputnik.

• L’Union européenne décide d’exclure “certaines banques russes” du système Swift. Il s’agit d’une sanction qualifiée d'”arme atomique” financière pour faire plier la Russie dans le conflit.

• Des nouveaux bombardements ont lieu à Kiev. Les sirènes d’alerte ont été entendues dans la capitale, et des explosions ont été entendues par notre correspondant BFMTV sur place, Benoît Sarrade.

• Joe Biden vante l’unité de l’Occident face à la Russie. Après les sanctions imposées à Moscou, le président américain va déclarer dans la nuit et devant le Congrès des États-Unis: “Poutine avait tort. Nous étions prêts”.

Le grand rabbin d’Ukraine condamne les bombardements russes qui ont touché le mémorial du massacre nazi de Babyn Yar

Moshe Reuven Azman, le grand rabbin d’Ukraine, a condamné mardi soir les frappes russes qui ont touché le mémorial du massacre nazi de Babyn Yar. Trois missiles en provenance des forces russes ont touché la zone, selon le représentant religieux.

“Des crimes de guerre ont lieu ici”, a-t-il déclaré dans une vidéo publiée sur sa page Facebook et rapportée par CNN. “L’armée russe, qui a combattue les fascistes en 1941, bombarde les civils de Kiev, Kharkiv et Odessa. Le mémorial de Babyn Yar a été bombardé à l’instant. Trois missiles se sont abattus sur ce lieux”.

“C’est symbolique. Babyn Yar est un lieu où 200.000 personnes âgées, femmes et enfants innocents reposent”

Entre 1941 et 1943, les nazis ont abattu des dizaines de milliers de personnes à Babyn Yar, soit presque la totalité de la population juive de Kiev à l’époque, selon le site officiel du mémorial.

“Je reçois constamment des messages de personnes juives et non-juives, ukrainiennes et russes partout à Kiev me demandant de l’aide”, rapporte le grand rabbin.

“Ils ont besoin d’aide humanitaire. Tous les jours j’essayent d’aider. Les plus âgés expliquent ne pas avoir les médicaments dont ils ont besoin, les mères confient ne pas avoir de nourriture pour leurs enfants. Ils souffrent des bombardements”.

Le représentant religieux appelle à ne pas rester silencieux face à la violence que connaît la population ukrainienne depuis ces derniers jours.

“Je m’adresse à vous, chers Russes, chers juifs, à tous ceux qui ne sont pas indifférents: ceux qui ont silencieusement accepté ce qu’il se passe ou qui restent indifférents, sont complices dans ce crime de guerre, crime contre contre l’humanité”, a-t-il ajouté.

“Je n’ai pas peur de mourir. Je n’aurais jamais imaginé, même dans mon pire cauchemar, que je pourrais mourir sous les bombardements russes”, a conclu le grand rabbin.

“Poutine avait tort. Nous étions prêts”: Biden vante l’unité de l’Occident face à l’invasion russe

Le président russe Vladimir “Poutine avait tort. Nous étions prêts”, va clamer Joe Biden mardi devant le Congrès, pour vanter la réponse des Occidentaux et de l’Otan à l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

“Au cours de notre histoire nous avons appris cette leçon: si les dictateurs ne paient pas le prix de leur agression, ils causent encore plus de chaos”, va également déclarer le président américain dans son premier “discours sur l’état de l’Union”, dont la Maison Blanche a diffusé à l’avance un court extrait.

La mairie de Paris annonce débloquer une aide d’un million d’euros

La maire de Paris Anne Hidalgo annonce ce mardi soir que la ville a débloqué une aide d’un million d’euros “pour les associations, ONG et acteurs de terrain” en Ukraine ou dans les pays frontaliers.

La Banque mondiale prépare une aide de 3 milliards de dollars pour l’Ukraine

La Banque mondiale prépare une aide de 3 milliards de dollars pour l’Ukraine.

Le président de la Biélorussie Alexandre Loukachenko va déployer des forces supplémentaires à la frontière avec l’Ukraine

Le président de la Biélorussie Alexandre Loukachenko a annoncé mardi avoir ordonné de déployer des forces supplémentaires dans le sud, à la frontière avec l’Ukraine, au sixième jour de l’invasion russe dans ce pays.

Des hélicoptères et des avions militaires, déployés à Gomel, Baranovitchi et Lounints, assurent actuellement la sécurité de cette frontière entre deux ex-républiques soviétiques, a déclaré Alexandre Loukachenko, lors d’une réunion du conseil de sécurité bélarusse, selon l’agence de presse publique Belta.

Les sirènes retentissent à Kiev, à nouveau en proie aux bombardements russes

Les sirènes retentissent à nouveau à Kiev. La capitale de l’Ukraine est à nouveau en proie aux bombardements de l’armée russe ce mardi soir selon notre correspondant BFMTV Benoît Sarrade, présent sur place.

Le président vénézuélien Nicolas Maduro exprime son “fort soutien” à Vladimir Poutine

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a exprimé son “fort soutien” à son homologue russe Vladimir Poutine, lors d’un appel téléphonique mardi alors que les troupes russes poursuivaient leur invasion de l’Ukraine, selon un communiqué du Kremlin et un tweet de Nicolas Maduro.

“Nicolas Maduro a exprimé son fort soutien envers les actions clefs de la Russie, condamnant l’activité déstabilisatrice des Etats-Unis et de l’Otan, et soulignant l’importance de lutter contre la campagne de mensonges et de désinformation lancée par les pays occidentaux”, selon le communiqué, qui souligne que l’appel a eu lieu à “l’initiative de la partie vénézuélienne”.

Apple suspend les ventes de ses produits en Russie

La marque Apple annonce suspendre ses ventes de produits en Russie, six jours après le début de l’invasion russe en Ukraine.

Fabien Roussel propose de “réquisitionner” les villas des oligarques russes pour les réfugiés ukrainiens

Le candidat communiste à l’élection présidentielle Fabien Roussel a proposé mardi lors d’un meeting à Mérignac (Gironde) que les villas des oligarques russes soient “réquisitionnées” au profit des réfugiés ukrainiens.

“Je propose que les villas des oligarques russes, qu’ils habitent deux semaines par an, soient saisies, réquisitionnées, mobilisées pour héberger les réfugiés ukrainiens (…) qui fuient la guerre”, a-t-il dit . “Elles auront au moins une utilité!”

Dans une salle comble de 1500 places à laquelle plusieurs centaines de personnes n’ont pas pu accéder, il a également dénoncé Vladimir Poutine, “ce serviteur zélé des milliards qui s’enrichissent sur le dos du peuple russe”, “ce compagnon de l’extrême droite”, qui a commis un “acte d’une extrême gravité” en envahissant l’Ukraine.

Les 27 décident d’exclure “certaines banques russes” du système Swift

Les États-membres de l’Union européenne ont pris la décision ce mardi d’exclure plusieurs banques russes du système Swift, le système de transferts d’informations financières.

Les banques russes concernées sont: VTB Bank PJSC, Bank Rossiya, Bank Otkritie, Novikombank, Promsvyazbank PJSC, Sovcombank PJSC and VEB.RF.

La Suède veut accélérer son réarmement après l’invasion russe

La première ministre suédoise Magdalena Andersson a déclaré mardi que son gouvernement souhaitait renforcer les capacités militaires du pays et accélérer son réarmement déjà en cours, après l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

“Les capacités défensives de la Suède doivent être renforcées, le réarmement doit être accéléré”, a déclaré Magdalena Andersson lors d’un discours télévisé. “La Suède doit avoir une défense forte”, a-t-elle déclaré. Elle a annoncé que son gouvernement allait encore augmenter le montant de ses dépenses militaires.

“Nous ne sommes pas sous la menace directe d’une attaque, mais le niveau général de la menace a augmenté”, a-t-elle ajouté.

Les médias d’État russes RT et Sputnik interdits de diffusion dans l’Union européenne

La présidence française de l’Union européenne annonce ce mardi soir que les médias d’État russes RT (Russia Today, NDLR) et Sputnik vont être interdits de diffusion dans l’Union européenne. Une décision prise après accord des 27 États-membres.

Une veillée de prière à Notre-Dame de la Garde à Marseille

Lors d’une veillée de prières, quelque 400 croyants de toutes confessions ont communié avec gravité mardi pour la paix en Ukraine, dans la Basilique Notre-Dame-de-la-Garde à Marseille.

“Pour les Marseillais de toutes convictions religieuses, chaque fois que quelque chose d’important se passe, c’est ici que, discrètement, humblement, on vient”, a prêché Mgr Jean-Marc Aveline, l’archevêque de Marseille, devant la foule massée au coeur de cette “Bonne mère” qui domine la cité phocéenne, avec sa Vierge visible depuis la mer.

Le Mexique refuse toute sanction envers la Russie

Le président du Mexique Andres Manuel Lopez Obrador a indiqué mardi qu’il écartait tout type de sanction envers la Russie, s’opposant à la “censure” de médias russes après l’invasion de l’Ukraine par Moscou.

“Nous n’allons prendre aucune représailles de type économique, parce que nous devons maintenir de bonnes relations avec tous les gouvernements du monde. Et nous voulons être en mesure de pouvoir parler avec les parties en conflit”, a déclaré le président de gauche nationaliste lors de sa traditionnelle conférence de presse quotidienne.

Le point sur les événements en début de soirée

De nouveaux bombardements stratégiques ont eu lieu dans la journée, faisant grimper le nombre de victimes civiles en Ukraine. Voici le résumé des faits marquants en ce début de soirée:

• Au moins 18 personnes sont mortes dans les frappes visant la ville de Kharkiv, dans l’est de l’Ukraine. L’une d’entre elles a touché la place centrale de cette ville d’1,4 million d’habitants, détruisant en partie le siège de l’administration régionale.

• Kiev est toujours encerclée par un imposant contingent de soldats russes. Dans l’après-midi, les forces russes ont visé et en partie détruit la tour de télévision, faisant au moins cinq morts. Mais selon le Pentagone, l’offensive est “au point mort”.

• Les titres de séjour des Ukrainiens qui se terminent “dans les jours à venir” vont être prolongés “d’au moins 90 jours”. “En ce moment, nous proposons également, au nom de la présidence française, que l’Europe débloque la protection temporaire”, a précisé le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin.

• Jean Castex a “condamné de la manière la plus absolue” l’agression “cynique et préméditée” de la Russie. En préambule de la prise de parole du Premier ministre devant l’Assemblée nationale, les députés ont longuement ovationné le président ukrainien Volodymyr Zelensky ainsi que l’ambassadeur ukrainien en France, Vadym Omelchenko.

Macron convoque un nouveau Conseil de défense sur l’Ukraine

Le président Emmanuel Macron convoque mercredi à 9h un nouveau Conseil de défense consacré à l’Ukraine, le troisième depuis le début jeudi de l’invasion russe, a annoncé l’Elysée mardi soir.

Ce dernier, qui est également président en exercice de l’Union européenne, est en première ligne dans le conflit russo-ukrainien et a multiplié les rendez-vous diplomatiques et appels téléphoniques pour tenter de chercher une issue au conflit et en premier lieu un cessez-le-feu, au sixième jour de la guerre.

Mardi encore, il s’est entretenu par téléphone avec les dirigeants de l’Inde, du Japon, d’Azerbaïdjan, de Finlande et de Lituanie.

Cyclisme: exclusion des équipes russes, dont Gazprom/RusVelo

Les équipes russes et bélarusses ont été exclues des épreuves cyclistes, a annoncé mardi la fédération internationale (UCI), qui a notamment retiré son statut UCI à l’équipe professionnelle Gazprom/RusVelo.

“Les équipes nationales et/ou sélections nationales russes et bélarusses ne sont pas autorisées à participer, avec effet immédiat, à toutes épreuves du Calendrier International UCI” et le statut d’équipe UCI, indispensable pour participer aux épreuves, a été retiré à six équipes professionnelles dont Gazprom/RusVelo, selon le communiqué de l’organisation. Les coureurs russes ou bélarusses qui sont employés par des équipes d’autres pays pourront en revanche continuer de concourir.

Audiences de la CIJ les 7 et 8 mars sur la guerre en Ukraine

La Cour internationale de justice (CIJ) a annoncé mardi qu’elle tiendra des audiences les 7 et 8 mars dans une affaire portée devant la Cour par Kiev, qui accuse Moscou de planifier un génocide en Ukraine.

La juge présidente de la Cour a appelé l’attention de la Russie “sur la nécessité d’agir de manière que toute ordonnance” de la Cour “puisse avoir les effets voulus”, a précisé dans un communiqué la CIJ, organe judiciaire principal des Nations unies, qui siège à La Haye.

Pas d’avions européens en Ukraine, confirme le ministère des Armées

Contrairement à ce qu’avait annoncé le vice-président de la Commission européenne, aucun avion n’a, à date, été envoyé en Ukraine. L’information a été confirmée ce mardi soir à l’antenne de BFMTV par le porte-parole du ministère des Armées, Hervé Grandjean.

“Quand il est question de transférer rapidement des armements en Ukraine, il faut que ces armements soient interopérables et qu’il n’y ait pas de temps de formation trop important à dispenser aux Ukrainiens. Les armements cédés aux Ukrainiens doivent être directement exploitables. Un avion de chasse, c’est un avion très compliqué. Soit les Ukrainiens savent s’en servir parce qu’ils opèrent sur des appareils similaires soit c’est vain”, analyse-t-il.  

“Le chef de la diplomatie ukrainienne Dmytro Kouleba a dit avoir besoin d’avions que les Ukrainiens puissent piloter. Certains États membre disposent de ce genre d’avions et nous allons en fournir avec d’autres armements nécessaires à une guerre”, avait dit Josep Borrell.

Le Canada ferme ses ports aux navires russes

Le Canada va interdire aux navires et bateaux de pêche sous pavillon russe d’accéder aux ports et aux eaux canadiennes, a annoncé mardi le ministre des Transports, après que le Royaume-Uni a pris une décision similaire.

“La Russie doit être tenue responsable de son invasion de l’Ukraine. Aujourd’hui, nous prenons des mesures pour fermer les eaux et les ports canadiens aux navires détenus par des intérêts russes ou immatriculés en Russie”, a tweeté Omar Alghabra.

L’interdiction devrait entrer en vigueur plus tard dans la semaine, selon un communiqué.

“Nous ne souhaitons pas rentrer en guerre avec la Russie”, rassure Hervé Grandjean

Auprès de BFMTV, le porte-parole du ministère des Armées, Hervé Grandjean, a confirmé que la France ne souhaitait pas entrer en guerre contre la Russie.

“Nous ne souhaitons pas rentrer en guerre avec la Russie, nous voulons rassurer nos alliés, mais nous ne voulons pas s’immiscer dans un conflit qui concerne l’Ukraine et la Russie”, a-t-il martelé.

En outre, celui-ci a confirmé l’arrivée de soldats français en Roumanie. Ils devraient, à terme, être 500.

“Leur mission c’est de faire des opérations, des entraînements avec les forces roumains. C’est de rassurer nos alliés, nos partenaires roumais qui en raison de son histoire et de sa géographie peut se sentir menacé par la Russie.”

De plus, celui-ci a ajouté que la France participait à des opérations de “police du ciel” en Pologne.

Le Pentagone affirme que l’avancée russe vers Kiev est “au point mort”

L’avancée de l’armée russe vers Kiev est pour l’instant “au point mort”, entravée par la résistance ukrainienne ainsi que par des problèmes d’approvisionnement en carburant et nourriture, a déclaré mardi un haut responsable du Pentagone.

“Nous avons le sentiment général que le mouvement de l’armée russe (…) vers Kiev est au point mort à ce stade”, a-t-il affirmé à des journalistes.

“Nous pensons que c’est lié en partie à leur propre approvisionnement et à des soucis logistiques”, a-t-il ajouté. “Et nous pensons aussi que, plus globalement”, “les Russes sont en train de faire le point pour repenser” leur stratégie “et tenter de s’adapter aux défis qu’ils ont rencontrés”, a-t-il encore dit.

“Nous devons arrêter l’agresseur” russe “au plus vite”, dit Zelensky à Biden

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a appelé mardi à “arrêter l’agresseur” russe “au plus vite”, lors d’un entretien téléphonique avec son homologue américain Joe Biden.

“Je viens de m’entretenir avec le président américain (…) Nous devons arrêter l’agresseur au plus vite”, a-t-il tweeté après cet entretien, au sixième jour de l’invasion de l’Ukraine par Moscou.

Lors de leur entretien, les deux présidents ont notamment parlé des sanctions occidentales contre la Russie et de l’aide fournie par les Etats-Unis et d’autres pays à l’Ukraine en matière de défense, a ajouté le chef d’État.

“Le recours à la force contre la Russie n’est pas sur la table”, confirme Florence Parly

Lors d’une prise de parole en fin d’après-midi à l’Assemblée nationale, la ministre des Armées Florence Parly a fait le point sur la situation ukrainienne. “Les forces Ukrainiennes résistent bien selon nos informations. Mieux que ce que les Russes pensaient”, affirme-t-elle.

“Le recours à la force contre la Russie n’est pas sur la table, cela ferait de nous un cobelligérant. Mais ce n’est pas possible de rester bras croisés et nous répondons à la demande en livrant des équipements de défense. La représentation nationale en a été informée ce matin”, poursuit-elle.

Selon la ministre, “la crise que nous vivons a fait prendre conscience que la guerre n’est pas que sur des terrains éloignés. Notre sécurité se joue en Europe.”

“Je ne suis pas emblématique, je pense que l’Ukraine est emblématique”, assure Zelensky

Dans une interview accordée à CNN et Reuters, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a tenu à rappeler qu’il prenait son rôle extrêmement au sérieux, alors que l’armée russe encercle peu à peu la ville de Kiev.

“C’est très sérieux… Je ne suis pas dans un film. Je ne suis pas emblématique, je pense que l’Ukraine est emblématique… L’Ukraine est le cœur de l’Europe, et maintenant je pense que l’Europe voit que l’Ukraine est quelque chose de spécial pour ce monde”, a-t-il dit.

En ce qui concerne les pourparlers, le chef d’État a assuré que ceux-ci ne pourraient avancer tant que l’offensive russe se poursuit en territoire ukrainien.”Tout le monde doit arrêter de se battre et revenir à ce point où cela a commencé il y a cinq ou six jours”, a-t-il martelé. “Nous verrons”, a-t-il simplement lancé à la question de savoir si l’Ukraine a raison de discuter avec la Russie ou non.

Réunion d’urgence vendredi des ministres des Affaires étrangères de l’Otan

Une réunion extraordinaire des ministres des Affaires étrangères des pays de l’Otan a été convoquée en présentiel vendredi au siège de l’Alliance à Bruxelles, a annoncé mardi l’organisation dans un communiqué.

La réunion doit permettre aux ministres d’échanger sur la situation en Ukraine depuis l’invasion décidée par le président russe Vladimir Poutine et le renforcement des défenses de l’Alliance sur le flanc est, a-t-on appris de source diplomatique.

Biden va longuement évoquer l’Ukraine lors de son premier “discours sur l’état de l’Union

Moment solennel pour Joe Biden. Lors de sa première adresse solennelle au Congrès, le président des États-Unis devrait, au cours de la nuit, s’efforcer mardi de rassurer une Amérique profondément préoccupée par la guerre en Ukraine.

Selon un sondage de la chaîne CBS, les Américains veulent surtout l’entendre parler de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, à 73%, avant l’économie ou la pandémie de Covid-19. Le président l’a bien compris. Il a assuré lundi que “non”, l’Amérique inquiète ne devait pas redouter un conflit nucléaire.

L’invasion de l’Ukraine donne l’occasion à Joe Biden de vanter son action diplomatique, lui qui avait promis en prenant le pouvoir de former autour des Etats-Unis une grande coalition des démocraties face aux régimes autoritaires.

Le Festival de Cannes prévoit de ne “pas accueillir” de délégations russes

Le Festival de Cannes prévoit de ne pas accueillir de délégations russes, “ni d’accepter la présence de la moindre instance liée au gouvernement russe”, tant que l’invasion de l’Ukraine par la Russie se poursuit, a-t-il annoncé mardi dans un communiqué.

“Il a été décidé, sauf à ce que la guerre d’agression cesse dans des conditions qui satisferont le peuple ukrainien, de ne pas accueillir de délégations officielles venues de Russie ni d’accepter la présence de la moindre instance liée au gouvernement russe”, détaille le plus grand festival de cinéma au monde, qui se tiendra cette année du 17 au 28 mai.

5 morts dans la frappe contre la tour de télévision de Kiev

Le bilan est encore provisoire. Selon un communiqué officiel du service d’Etat ukrainien pour les Situations d’urgence, cinq personnes ont trouvé la mort dans la frappe russe contre la tour de télévision à Kiev.

“Selon les données préliminaires, cinq personnes ont été tuées et cinq autres blessées” dans cette attaque qui a aussi entraîné l’interruption de la diffusion des chaînes, a indiqué le service sur sa page Facebook.

Madrid s’engage à accueillir des réfugiés ukrainiens

Le gouvernement de gauche espagnol s’est engagé mardi à accueillir des réfugiés ukrainiens fuyant l’invasion russe et a annoncé qu’il allait déployer 150 militaires en Lettonie dans le cadre du renforcement du flanc oriental de l’Otan.

“Dès leur arrivée”, ces réfugiés ukrainiens “seront des citoyens de plein droit” en Espagne, “notamment en terme d’accès à un emploi”, a déclaré la porte-parole du gouvernement, Isabel Rodríguez, lors d’une conférence de presse.

Cet engagement de l’Espagne entrera dans le cadre du mécanisme de “protection temporaire” qu’une grande majorité d’Etats membres de l’UE sont d’accord pour octroyer aux Ukrainiens fuyant leur pays devant l’avancée des troupes russes.

“Il faut un cessez-le-feu”, appelle Fabien Roussel

Lors de sa prise de parole à l’Assemble nationale, le candidat communiste à la prochaine élection présidentielle Fabien Roussel a “condamné de manière la plus implacable la violence” actuelle en Ukraine.

“Il faut un cessez-le-feu. Nous ne serons d’autant plus unis qu’en faisant respecter le Droit international partout. Nous pourrons toujours débattre de ce qui a précédé ce conflit, mais le débat n’est pas là aujourd’hui”, a-t-il dit.

RT interdit d’Assemblée nationale

Comme l’a confirmé l’entourage de Richard Ferrand auprès de BFMTV, alors que le Premier ministre Jean Castex allait prendre la parole, le média RT et ses journalistes ont été interdits d’entrée dans l’hémicycle.

Le musée Grévin retire sa statue de Vladimir Poutine

L’acte est symbolique. Ce mardi, le quotidien Libération a annoncé que le célèbre musée Grévin avait retiré la statue de cire du président russe Vladimir Poutine.

Boris Johnson dénonce les bombardements “écoeurants” à Kharkiv

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a dénoncé mardi les bombardements “absolument écoeurants” menés par la Russie à Kharkiv, deuxième ville d’Ukraine, les comparant aux frappes meurtrières qui avaient visé Sarajevo dans les années 1990.

“C’est absolument écoeurant et cela me rappelle le bombardement du marché de Sarajevo, avec des pertes d’innocents en Bosnie, cela donne cette impression d’une atrocité commise délibérément contre des civils”, a-t-il déclaréà la presse lors d’une visite en Estonie, dans une allusion apparente au marché de Markale à Sarajevo, bombardé à deux reprises en 1994 et 1995.

Une frappe russe vise la tour de télévision à Kiev, diffusion interrompue

Selon le ministère de l’Intérieur ukrainien, une frappe russe a visé la tour de télévision à Kiev, provoquant une interruption de la diffusion.

La frappe, qui intervient au sixième jour de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, a “touché” des équipements de la tour, a indiqué le ministère. “Les chaînes ne vont pas fonctionner pendant un certain temps”, a-t-il précisé.

Mélenchon regrette que “l’Union Européenne ait livré des armes”

Lors de sa prise de parole, le candidat à la prochaine élection présidentielle l’a rappelé, “le peuple russe n’est pas notre ennemi, il ne faut pas le confondre avec le régime nationaliste en place.”

De fait, Jean-Luc Mélenchon l’a assuré, il “regrette que l’Union européenne ait livré des armes, cela fait de nous un cobelligerant. Couper le circuit financier Swift, ce n’est pas pousser la Russie vers la Chine?”, a-t-il dit sous quelques huées.

Pour Mélenchon, “rien ne peut excuser ni relativiser” les attaques russes

Devant l’Assemblée nationale, l’homme fort de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, a assuré que “rien ne peut excuser ni relativiser” l’invasion russe en Ukraine.

“L’humanité est plongée dans une régression consternante”, a-t-il dit, avant d’ajouter que “la menace que contient cette invasion, c’est celle d’une guerre mondiale totale.”

8 personnes tuées à Kharkiv par une frappe aérienne russe

Le bilan ne cesse d’augmenter. Selon les autorités ukrainiennes, au moins huit perosnnes ont été tuées tuées à Kharkiv par une frappe aérienne russe sur une zone résidentielle de la ville.

“Huit personnes sont mortes, six ont été blessées et 38 personnes ont été secourues” après “une frappe aérienne”, a déclaré sur Facebook le service ukrainien des situations d’urgence, publiant des photos de secouristes intervenant dans un immeuble endommagé.

Saisie par Kiev, la CEDH exhorte Moscou “à s’abstenir de toute attaque” visant des civils

La Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH), saisie par Kiev selon une procédure d’urgence, a exhorté mardi Moscou à “s’abstenir de toute attaque militaire contre des civils et des biens de caractère civil” en Ukraine.

Il s’agit “des locaux résidentiels, des véhicules d’urgence” et tout spécialement “des écoles et des hôpitaux” ou des “véhicules de secours” sur “le territoire attaqué ou assiégé par les troupes russes”, détaille la cour dans un communiqué.

Les Etats-Unis suggèrent d’exclure la Russie du Conseil des droits de l’homme

Le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken a suggéré mardi d’exclure Moscou du Conseil des droits de l’homme des Nations unies après l’invasion russe en Ukraine.

“On peut raisonnablement se demander si un Etat membre de l’ONU qui tente de s’emparer d’un autre Etat membre de l’ONU, tout en commettant d’horribles violations des droits humains et en causant des souffrances humanitaires énormes, devrait être autorisé à rester au sein de ce Conseil”, a-t-il dit, dans une allocution vidéo devant le Conseil.

Pour Blinken, la victoire de Poutine en Ukraine aggraverait la crise humanitaire

Si le président russe Vladimir Poutine parvient à son objectif de renverser le gouvernement de Kiev, les crises humanitaire et des droits de l’homme en Ukraine “ne feront qu’empirer”, a averti mardi le chef de la diplomatie américaine.

“Si le président Poutine parvient à son objectif déclaré de renverser le gouvernement démocratiquement élu de l’Ukraine, les crises humanitaire et des droits de l’homme ne feront qu’empirer”, a déclaré le secrétaire d’État américain Antony Blinken dans une allocution vidéo devant le Conseil des droits de l’homme des Nations unies.

Les pays du G7 ont discuté de sanctions supplémentaires contre la Russie

Les ministres des Finances des pays du G7 ont discuté, lors d’une réunion virtuelle mardi, de sanctions supplémentaires contre la Russie, déjà sous le coup d’une série de mesures qui ont un “impact massif” sur son économie, a indiqué le ministre allemand des Finances.

“Nous avons échangé des suggestions sur des mesures supplémentaires qui peuvent être prises”, a déclaré Christian Lindner, précisant que des décisions allaient intervenir “dans les prochains jours” et que le but était “d’isoler la Russie politiquement, économiquement et financièrement”.

Jean Castex annonce le renforcement de la participation de la France au dispositif de l’Otan

Finalement, le Premier ministre Jean Castex a assuré que la France allait renforcer sa participation au dispositif de l’OTAN.

“Le président de la République a décidé de renforcer notre participation aux dispositifs de l’OTAN dans les pays baltes, en Pologne et en Roumanie tout en restant engagé dans l’approfondissement de l’Europe de la défense”, a-t-il dit.

“La France tient sa place de membre actif solidaire et impliqué dans l’alliance atlantique”, ajoute Jean Castex.

Pour Jean Castex, “nous pouvons être fiers de l’Europe”

Le Premier ministre s’est, devant l’Assemblée nationale, félicité de la réaction européenne qui a “sans doute surpris Vladimir Poutine.”

“Nous pouvons être fiers de l’Europe, elle a été stimulée par la présidence française, cela va renforcer la souveraineté de l’Union européenne.”

Le chef de la diplomatie chinoise appelle son homologue ukrainien et “regrette profondément” le conflit

Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi s’est entretenu mardi avec son homologue ukrainien Dmytro Kouleba et lui a exprimé “le profond regret” de la Chine face au conflit russo-ukrainien, ont annoncé les médias d’État chinois.

Alors que Pékin s’est refusé à condamner Moscou pour l’invasion de l’Ukraine, Wang Yi a assuré que la Chine “regrettait profondément que le conflit ait éclaté entre l’Ukraine et la Russie et accordait une extrême attention aux préjudices subis par les civils”, appelant également les deux pays à “trouver un moyen de résoudre le problème par la négociation”, a rapporté la chaîne de télévision publique CCTV.

“Nous serions appelés à nous engager militairement” en cas d’extension du conflit, prévient Castex

Durant sa prise de parole à l’Assemblée nationale, le Premier ministre Jean Castex a expliqué la raison pour laquelle la France n’intervenait pas militairement en Ukraine.

“Un pays comme la France ne peut recourir à la force que si elle est directement attaquée ou dans le cadre des systèmes d’alliance dont elle fit partie. L‘alliance atlantique est défensive, elle se défend lorsqu’ l’un de ses membres est agressé”, explique-t-il, rappelant que l’Ukraine ne fait pas partie de l’OTAN.

“Il n’y a aucun doute que nous nous serions appelés à nous engager militairement dans la protection de nos alliés de l’Est de l’Europe si le conflit devait connaître d’autres extensions au-delà du territoire ukrainien dans les pays membres de l’alliance”, a-t-il toutefois prévenu.

Jean Castex dénonce un “acte de guerre”

Le Premier ministre Jean Castex a dénoncé mardi un “acte de guerre” russe contre l’Ukraine et une “agression cynique et préméditée” que “La France condamne de la manière la plus absolue”, dans un discours devant le Parlement.

“Nous faisons face à une situation de guerre mais également à un tournant dans l’histoire de l’Europe et de notre pays”, a estimé le chef du gouvernement, en réaffirmant le soutien de la France “au peuple ukrainien qui vit des moments terribles”.

“Il ne faut pas laisser cet acte de guerre sans réponses ni conséquences”, promet Castex

Lors de sa prise de parole devant les députés, le Premier ministre Jean Castex a assuré que si “le France n’a pas ménagé ses efforts” pour la paix, le président russe Vladimir Poutine “a fait le choix de la guerre” et “menti à la communauté internationale et à son peuple.”

“Il ne faut pas laisser cet acte de guerre sans réponses ni conséquences”, a-t-il ajouté, assurant que les sanctions russes allaient toucher les entreprises françaises. “Nous allons accompagner les entreprises afin d’encaisser au mieux les sanctions économiques”, a-t-il ajouté.

À l’Assemblée nationale, ovation pour le président Zelensky

Ce mardi en début d’après-midi, le Premier ministre Jean Castex a une nouvelle fois “condamné de la manière la plus absolue” l’agression “cynique et préméditée” de la Russie contre le territoire ukrainien.

“Je veux redire tout notre soutien au peuple ukrainien qui vit des moments terribles. Je veux également dire mon admiration au président Zelensky qui depuis Kiev mène le combat et fait face avec dignité”, une allusion provoquant une ovation des élus présents.

Quelques minutes auparavant, l’ambassadeur ukrainien en France, Vadym Omelchenko, a lui aussi été accueilli par des applaudisements nourris.

Bruno Le Maire revient sur son propos qu’il juge “inapproprié”

Après sa sortie de ce mardi matin, le ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance Bruno Le Maire est revenu sur des propos, jugeant “inappropriée” sa mention de “guerre économique” évoquée plus tôt.

“Nous allons provoquer l’effondrement de l’économie russe” à travers les sanctions économiques occidentales, avait-il dit quelques heures plus tôt.

Fermeture des espaces aériens, gel d’avoirs de personnalités ou d’entreprises, remise en question de liens financiers ou commerciaux… L’Europe et les États-Unis en tête ont multiplié les annonces ces derniers jours afin de dissuader Moscou de poursuivre ses assauts sur l’Ukraine.

Gérald Darmanin garantit “la fiabilité du fonctionnement des élections démocratiques en France”

Dernier point abordé par le ministre de l’Intérieur lors de sa prise de parole de ce mardi, la tenue des prochaines échéances électorales. Selon lui ce dernier a rencontré les préfets pour “se protéger en cas de cyberattaques, je pense aux élections présidentielles et législatives.”

“Une nouvelle fois, il faut garantir la fiabilité du fonctionnement légitime et normal des élections démocratiques en France, mais aussi tout ce qui concerne le fonctionnement de l’état régalien en ce qui concerne le ministère de l’Intérieur.”

L’armée russe appelle les civils de Kiev proches de ses cibles à évacuer

La menace se précise. Ce mardi en début d’après-midi, l’armée russe va frapper des infrastructures des services de sécurité ukrainiens à Kiev et a appelé en conséquence les civils vivant à proximité à fuir.

“Afin d’arrêter les attaques informatiques contre la Russie, des frappes avec des armes de haute précision vont être menées contre des infrastructures technologiques du SBU (service de sécurité) et du centre principal de l’Unité des opérations psychologiques à Kiev. Nous appelons (…) les habitants de Kiev vivant à proximité des noeuds de retransmissions à quitter leur domicile”, a dit le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov.

Jonction des forces russes et séparatistes sur la côte de la mer d’Azov

Les troupes russes et les forces séparatistes prorusses de l’est de l’Ukraine ont fait la jonction mardi sur la côte de la mer d’Azov, a déclaré le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov.

Des forces du territoire séparatiste prorusse de Donetsk “ont rejoint des unités militaires des forces armées de la Fédération russe, qui ont pris le contrôle des zones ukrainiennes le long de la mer d’Azov”, a-t-il déclaré dans un communiqué.

Mardi, “l’armée russe a mené des frappes avec des armes de haute précision à longue portée depuis la mer”, a-t-il ajouté, sans préciser la zone ciblée.

Les titres de séjour des Ukrainiens en France prolongés d’au moins 90 jours

Lors de cette même allocution, le ministre de l’Intérieur a indiqué avoir “donné comme instruction de prolonger tous les Ukrainiens qui ont un titre de séjour qui se terminerait dans les jours à venir d’au moins 90 jours.”

“En ce moment, nous proposons également, au nom de la présidence française, que l’Europe débloque la protection temporaire, une sorte d’asile temporaire sur le sol européen” en vigueur pendant six mois et renouvelable jusqu’à trois ans.

“Une centaine de personnes” arrivées en France depuis l’Ukraine, selon Darmanin

Lors d’un point presse tenu ce mardi depuis le ministère de l’Intérieur, Gérald Darmanin a annoncé qu’une centaine de personnes en provenance d’Ukraine était déjà arrivées sur le territoire national.

“Aujourd’hui nous avons peu de personnes. Quelques dizaines de personnes à l’aéroport de Beauvais qui ont pris l’avion depuis Varsovie, mais aussi à la frontière niçoise avec leur véhicule. Il se peut que dans les jours qui viennent il y ait plus de personnes qui se présentent en France”, a dit le ministre de l’Intérieur.

L’ONU demande d’urgence 1,7 milliard de dollars pour l’aide humanitaire à l’Ukraine

L’Organisation des Nations Unies et ses organisations partenaires ont lancé mardi un appel d’urgence pour lever 1,7 milliard de dollars afin d’apporter l’aide humanitaire dont l’Ukraine, envahie par la Russie, va avoir besoin.

Sur ce montant total, 1,1 milliard de dollars doivent permettre d’aider 6 millions de personnes dans le pays même pour une première période de trois mois, précise un communiqué de l’organisation, qui estime que 12 millions de personnes auront besoin d’aide en Ukraine ainsi que plus de 4 millions de réfugiés qui pourraient fuir les combats.

“Nous allons à coup sûr” prendre de nouvelles sanctions, menace Olaf Scholz

“Nous allons à coup sûr” prendre de nouvelles sanctions contre la Russie qui poursuit son invasion de l’Ukraine, en “lutte pour sa survie”, a prévenu mardi le chancelier allemand Olaf Scholz.

“Le bain de sang doit cesser” en Ukraine dont la deuxième ville, Kharkiv, subissait mardi d’importants bombardements, a-t-il ajouté lors d’une conférence de presse à Berlin avec le Premier ministre luxembourgeois Xavier Bettel.

“Nous sommes arrivés à une situation très dramatique, l’Ukraine lutte littéralement pour sa survie”, a asséné le dirigeant allemand.

Pour Ursula von der Leyen, le destin de l’UE est en jeu en Ukraine

Lors d’une prise de parole ce mardi après une intervention par visioconférence du président ukrainien Volodymyr Zelensky, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen a estimé que le destin de l’UE est en jeu en Ukraine.

“La façon dont nous répondons aujourd’hui à ce que fait la Russie déterminera l’avenir du système international. Le destin de l’Ukraine est en jeu, mais notre propre destin est également dans la balance. Nous devons montrer la puissance qui réside dans nos démocraties”, a-t-elle déclaré.

L’Ukraine appelle à exclure la Russie du Conseil de l’Europe

L’ambassadeur ukrainien auprès du Conseil de l’Europe, Borys Tarasyuk, a appelé mardi à exclure purement et simplement la Russie de l’organisation paneuropéenne, qui n’a pour l’instant que décidé vendredi de “suspendre” les activités des délégués et parlementaires russes en son sein.

“Suspendre la Russie de sa participation au comité des ministres (l’exécutif du Conseil de l’Europe, NDLR) et au sein de son Assemblée parlementaire n’est pas suffisant”, a déclaré le diplomate ukrainien lors d’une conférence de presse à Strasbourg, siège du Conseil de l’Europe dans l’est de la France.

“Il nous semblerait logique que la Russie soit complètement exclue du Conseil de l’Europe”, a lancé l’ambassadeur ukrainien, espérant que le Comité des ministres du Conseil, où siègent les 47 représentants permanents de ses pays membres (moins la Russie depuis sa “suspension”) se prononcera dès mercredi en ce sens lors de sa réunion hebdomadaire régulière.

Le résumé des derniers événements à la mi-journée

La Russie durcit clairement son offensive ce mardi. Des bombardements meurtriers ont été menés sur le centre-ville de Kharkiv, tandis que Kiev s’attend à une attaque imminente.

· Le centre-ville de Kharkiv ciblé par des bombardements. Le centre de Kharkiv, deuxième ville d’Ukraine, a été bombardé par l’armée russe ce mardi. Les secouristes ont indiqué qu’au moins 10 morts étaient à déplorer.

· La bataille de Kiev imminente. Alors que plusieurs villes proches de la capitale ukrainienne sont touchées par des bombardements et qu’un immense convoi militaire russe s’en approche, Kiev est en état d’alerte et s’attend à une offensive.

· Zelensky implore l’Union européenne. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a lancé ce mardi, lors d’une intervention en vision face au Parlement européen, un appel à l’aide à l’Union européenne pour l’aider à repousser les Russes. Le président ukrainien a également demandé à plusieurs reprises à ce que l’Ukraine soit inclue dans l’UE.

· L’ambassadeur de France a quitté Kiev et est en route pour Lviv. L’ambassadeur Etienne de Poncins, est actuellement en route vers Lviv, à l’ouest du pays, selon nos informations. L’ambassade de France y est délocalisée en raison des attaques en cours dans la capitale ukrainienne, alors que l’offensive russe est moins présente à Lviv.

Au moins 10 morts dans le bombardement russe du centre de Kharkiv

Les secouristes ukrainiens ont fait état d’au moins dix morts dans le bombardement mardi matin du centre-ville de Kharkiv, la deuxième ville d’Ukraine, non loin de la frontière russe.

“Au moins dix personnes ont été tuées, plus de 20 blessées. Les secouristes et les volontaires ont sauvé des décombres 10 personnes, selon un décompte préliminaire”, a indiqué le service ukrainien des situations d’urgence, diffusant des images des secours sortant des victimes des gravats d’un bâtiment.

“Nous luttons pour devenir des membres de l’Europe à part entière”, le président ukrainien renouvelle sa demande à rejoindre l’UE

“Nous luttons pour la survie, mais nous luttons aussi pour devenir des membres de l’Europe à part entière et je pense qu’aujourd’hui nous avons montré qui nous sommes et je sens qu’avec nous l’Union européenne sera plus forte”, a déclaré ce mardi le président ukrainien Volodymyr Zelensky en visio-conférence face au Parlement européen.

“Nous avons prouvé que nous sommes les mêmes que vous”, a-t-il déclaré.

Le président ukrainien avait réclamé une intégration “sans délai” de son pays dans l’UE suite à l’invasion russe.

“Ne nous lâchez pas, ne nous laissez pas”, le président ukrainien lance un appel à l’UE

“Ne nous lâchez pas, ne nous laissez pas, prouvez-nous que vous êtes européens (…), ainsi la lumière va vaincre l’obscurité”, a appelé le président ukrainien Volodymyr Zelensky ce mardi en visio-conférence devant le Parlement européen face à de nombreux membres habillés en bleu et jaune, certains arborant un drapeau ukrainien dans le dos.

“Nous saluons la candidature de l’Ukraine”, la présidente du Parlement européen évoque la volonté de l’Ukraine à rejoindre l’UE

“Nous saluons la candidature de l’Ukraine au statut de candidat et nous travaillerons dans ce sens”, assure Roberta Metsola, la présidente du Parlement européen ce mardi à Bruxelles.

“Nous sommes à vos côtés (…). Le Parlement européen est votre allié”, déclare-t-elle.

“Nous ne resterons pas silencieux alors que des gens se battent pour nos valeurs contre la machine de guerre de Poutine”, affirme-t-elle.

“Merci de nous rappeler les dangers de la complaisance”, déclare-t-elle, évoquant des “actes héroïques” de la part des Ukrainiens.

“Faites attention à votre discours!”: la réponse de Medvedev au gouvernement français après les propos de Bruno Le Maire

“Faites attention à votre discours, messieurs!” Le vice-président du Conseil de sécurité de Russie Dmitry Medvedev a réagi aux propos tenus mardi matin par Bruno Le Maire, menaçant le gouvernement français de “guerre réelle”. Un peu plus tôt sur Franceinfo, le ministre de l’Économie avait prévenu que les sanctions prises par les pays Occidentaux, et notamment la France, allaient “provoquer l’effondrement de l’économie russe”.

Le chef de l’Otan accuse Poutine d’avoir “brisé” la paix en Europe

Le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg a accusé ce mardi le président russe Vladimir Poutine d’avoir “brisé” la paix en Europe, lors d’une conférence de presse en Pologne.

“Le président Poutine a brisé la paix en Europe” et “l’Alliance condamne l’invasion brutale et injustifiée de l’Ukraine”, a dit Jens Stoltenberg lors d’une visite à la base aérienne polonaise de Lask (centre) en compagnie du président polonais Andrzej Duda, accusant aussi le Bélarus de l’avoir permise.

Bombardement de Kharkiv: le président ukrainien dénonce un “crime de guerre”

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a affirmé ce mardi que le bombardement russe de Kharkiv constituait un “crime de guerre”, et souligné que la défense de la capitale Kiev était la “priorité”.

“La frappe contre Kharkiv est un crime de guerre. C’est du terrorisme d’Etat”, a affirmé Volodymur Zelensky dans une adresse vidéo publiée sur Telegram.

“Ils avancent sur la capitale comme sur Kharkiv. Voilà pourquoi la défense de la capitale est aujourd’hui la priorité clé” de l’Ukraine, a-t-il ajouté.

L’ONU estime à un million le nombre de déplacés à l’intérieur du pays

L’ONU estime à un million de personnes le nombre de personnes déplacées à l’intérieur de l’Ukraine du fait de l’invasion russe, en plus des centaines de milliers ayant fui le pays, a annoncé ce mardi une responsable du Haut Commissariat pour les réfugiés (HCR).

“Il y a eu beaucoup d’attention sur ceux qui fuient vers les pays voisins, mais il est important de rappeler que la plupart des gens affectés se trouvent en Ukraine. Nous n’avons pas encore de chiffre sûr sur le nombre de gens déplacés à l’intérieur de l’Ukraine, mais nous estimons que c’est environ un million de personnes qui ont fui à l’intérieur du pays”, a déclaré Karolina Lindholm Billing, la responsable du HCR pour l’Ukraine lors d’une conférence de presse du gouvernement suédois.

Gérard Depardieu, proche de Poutine, appelle à “arrêter les armes et négocier”

L’acteur français Gérard Depardieu, proche de Poutine, appelle à “arrêter les armes et négocier”.

L’ambassadeur de France en Ukraine a quitté Kiev, son convoi est en route vers Lviv

Selon nos informations, l’ambassadeur de France en Ukraine Etienne de Poncins a quitté Kiev et son convoi est en route vers Lviv, où l’ambassade est délocalisé.

L’ambassadeur a quitté Kiev lundi soir, sous escorte, sur instruction du Président de la République. Il se trouve dans un convoi de voitures diplomatiques, escorté par les gendarmes de l’ambassade et du GIGN.

Jean-Yves Le Drian se trouve en Pologne

Le ministre des Affaires étrangères doit rencontrer ses homologues allemand et polonais à Lodz, puis il se rendra à la frontière entre la Pologne et l’Ukraine, où il annoncera 100 millions d’aide humanitaire française pour les réfugiés.

Plus de 660.000 réfugiés ont fui l’Ukraine en six jours

Plus de 660.000 personnes fuyant l’invasion russe en Ukraine ont afflué vers les pays voisins, et les chiffres augmentent de façon “exponentielle”, a indiqué le Haut Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR) mardi.

“Nous avons maintenant plus de 660.000 réfugiés qui ont fui l’Ukraine vers les pays voisins au cours des six derniers jours seulement”, a déclaré une porte-parole du HCR, Shabia Mantoo, lors d’un point de presse à Genève.

La Russie continuera son offensive en Ukraine “jusqu’à ce que tous les objectifs” soient atteints

La Russie poursuivra son offensive en Ukraine jusqu’à ce que ses objectifs soient atteints, a annoncé ce mardi le ministre de la Défense Sergueï Choïgou, accusant une fois encore l’armée ukrainienne d’utiliser les civils comme “boucliers humains”.

“Les forces armées de la fédération de Russie continueront l’opération militaire spéciale jusqu’à ce que les objectifs fixés soient atteints”, a-t-il dit, selon des propos retransmis à la télévision.

Le ministre a invoqué la “démilitarisation” et la “dénazification” de l’Ukraine, affirmant que l’armée russe “n’occupe pas l’Ukraine” et que l’Occident “cherche à utiliser le peuple ukrainien” contre Moscou.

TotalEnergies “n’apportera plus de capital à de nouveaux projets en Russie”

Le géant français de l’énergie TotalEnergies a annoncé ce mardi qu'”il n’apportera plus de capital à de nouveaux projets en Russie”, sans pour autant se retirer des projets dans lesquels il est actuellement investi, selon une déclaration transmise à l’AFP.

Le groupe dit “approuver l’étendue et la force des sanctions mises en place par l’Europe et les mettra en oeuvre quelles que soient les conséquences (en cours d’évaluation) sur la gestion de ses actifs en Russie”. Il “condamne l’agression militaire” de la Russie et indique “se mobiliser pour fournir du carburant aux autorités ukrainiennes et de l’aide aux réfugiés ukrainiens en Europe”.

Le président ukrainien va s’adresser au Parlement européen

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky, qui réclame une intégration “sans délai” de son pays à l’UE à la suite de l’invasion russe, va s’adresser ce mardi à 12h30 (11h30 GMT) au Parlement européen par visioconférence, a annoncé sa présidente Roberta Metsola.

Le président du Conseil européen, Charles Michel, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, et le chef de la diplomatie de l’UE Josep Borrell, interviendront également lors de cette session extraordinaire consacrée à l’intervention de l’armée russe en Ukraine.

L’orchestre philharmonique de Munich congédie le chef pro-Poutine Valery Gergiev

L’orchestre philharmonique de Munich a décidé de “se séparer” du chef d’orchestre Valery Gergiev, réputé proche de Vladimir Poutine, a annoncé mardi le maire de la ville allemande, qui reproche au maestro de ne pas avoir dénoncé l’invasion de l’Ukraine.

“Munich se sépare du chef d’orchestre principal Valery Gergiev. Il n’y aura donc plus de concerts de l’Orchestre philharmonique de Munich sous sa direction à partir de maintenant”, a expliqué dans un communiqué l’édile de la ville bavaroise Dieter Reiter.

Le géant du transport maritime Maersk va arrêter de desservir les ports russes

Le géant danois du transport maritime Maersk a annoncé mardi la suspension des nouvelles commandes depuis et à destination des ports russes, hors denrées alimentaires, médicales et humanitaires, du fait des sanctions prises après l’invasion russe de l’Ukraine.

Le groupe, un des leaders mondiaux du transport de containers, va toutefois honorer les commandes passées jusqu’ici, tout en respectant les sanctions visant Moscou, indique-t-il dans un communiqué.

La ville de Marioupol sans électricité après une offensive russe

La ville de Marioupol, dans l’est de l’Ukraine sur la mer d’Azov, était sans électricité mardi après une offensive russe, a déclaré sur Facebook Pavlo Kirilenko, gouverneur de la région de Donetsk.

“Marioupol et Volnovakha sont à nous! Les deux villes subissent la pression de l’ennemi mais elles tiennent. A Marioupol, la ligne d’électricité a été coupée, la ville est sans électricité”, a-t-il déclaré sur sa page Facebook, alors que ces deux cités se trouvent sur la route des forces russes venant depuis la Crimée annexée par Moscou et les troupes dans le territoire séparatiste pro-russe de Donetsk.

Avoirs des oligarques russes: Bruno Le Maire veut passer du “gel” à la “saisie”

“Nous allons toucher au coeur le pouvoir russe”. Invité sur France info ce mardi, Bruno Le Maire a indiqué vouloir saisir les avoirs des oligarques russes. Jusqu’à présent, les sanctions prises par les Occidentaux ne prévoyaient que leur gel.

“Nous allons faire en sorte qu’il ne s’agisse pas seulement d’un gel des avoirs, mais d’une saisie des avoirs”, a déclaré le ministre de l’Economie. “Nous sommes en train de travailler juridiquement avec la Chancellerie pour que le gel devienne une saisie”, a-t-il martelé.

YouTube annonce le blocage des chaînes russes RT et Sputnik dans toute l’Europe

La plateforme de vidéos YouTube annonce ce mardi le blocage des médias de l’Etat russe RT et Sputnik dans toute l’Europe.

>> Tous les détails à lire dans notre article.

TotalEnergies et Engie: Bruno Le Maire évoque un “problème de principe” à travailler avec des proches du pouvoir russe

Il y a désormais un “problème de principe à travailler” avec toute personnalité proche du pouvoir russe, a estimé ce mardi le ministre de l’Économie Bruno Le Maire, interrogé sur les activités des géants français TotalEnergies et Engie en Russie.

Concernant TotalEnergies, le ministre a assuré sur la radio France Info que “des décisions” seraient prises “dans les jours qui viennent” avec le groupe, alors que d’autres majors pétrolières, comme les britanniques Shell et BP, ont annoncé se retirer de leurs projets en Russie et vendre les parts de sociétés russes qu’elles détenaient.

Le centre de Kharkiv, deuxième ville d’Ukraine, bombardé par l’armée russe

Le centre de Kharkiv, deuxième ville d’Ukraine, est bombardé par l’armée russe, indique ce mardi sur Telegram le gouverneur de la région, Oleg Sinegoubov.

“L’occupant russe continue d’user d’armes lourdes contre la population civile”, a-t-il écrit, publiant des images d’une énorme explosion sur la place centrale de la ville, où se trouve le siège de l’administration locale.

Bruno Le Maire: “Nous allons provoquer l’effondrement de l’économie russe”

“Nous allons provoquer l’effondement de l’économie russe”. Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance assure que les sanctions contre la Russie vont toucher le régime en plein coeur. “Le peuple russe en paiera aussi les conséquences”, a ajouté Bruno Le Maire, invité de France Info.

“Les sanctions sont d’une efficacité redoutable. Nous allons livrer une guerre économique et financière totale à la Russie”, affirme-t-il.

Il annonce qu’une nouvelle salve de sanctions économiques est en préparation “si nécessaire”.

“J’ai peur”: à l’ONU, un diplomate ukrainien lit le message d’un soldat russe à sa mère avant de mourir

C’est une séquence relayée par une journaliste de Time sur Twitter, qui s’est déroulée à la tribune des Nations unies, à New York, lundi.

Lors de l’assemblée de l’Organisation des nations unies (ONU), l’ambassadeur permanent de l’Ukraine à l’ONU a lu les derniers messages échangés entre un soldat russe mobilisé en Ukraine et sa mère.

“Maman, je suis en Ukraine. Il y a une vraie guerre ici. J’ai peur. Nous bombardons toutes les villes en même temps. Même des civils sont pris pour cible. (…) Maman, c’est si difficile”, a écrit le soldat à sa mère, selon l’ambassadeur, qui précise que l’échange date de “quelques instants avant qu’il ne soit tué”.

Deux soldats tchétchènes morts en Ukraine

Deux soldats tchétchènes sont morts et six ont été blessés en Ukraine, a annoncé mardi sur Telegram Ramzan Kadyrov, le dirigeant de cette république du Caucase.

“Malheureusement, il y a déjà des pertes parmi les natifs de la République tchétchène. Deux sont morts (que dieu pardonne leurs péchés), six autres ont été blessés à des degrés divers”, a annoncé le leader autoritaire.

La Russie a admis que des soldats russes étaient morts en Ukraine, sans en préciser le nombre. Moscou affirme ne pas viser les zones civiles, alors que des quartiers résidentiels sont bombardés.

Le résumé des événements ce mardi matin

Au sixième jour de l’offensive russe en Ukraine, la capitale Kiev tient toujours ce mardi matin, mais les combats s’en rapprochent. Voici un résumé des principaux faits de la nuit.

· Les Français incités à quitter Kiev. Le ministre des Affaires étrangères a encouragé le millier de ressortissants français encore en Ukraine à quitter le pays. Mais leur rapatriement ne peut être assuré et aucune certitude n’est garantie sur la sûreté du trajet.

· Un immense convoi militaire russe près de Kiev. Des images satellitaires prises lundi en Ukraine montrent un immense convoi militaire russe qui s’étire sur plus de 60 kilomètres au nord-ouest de la capitale Kiev, objectif militaire de première importance pour la Russie dans son offensive sur le pays.

· Les combats se rapprochent encore de la capitale. La ville de Boutcha, située à une trentaine de kilomètres au nord-est de Kiev, en Ukraine, a été le théâtre de violents affrontements, causant des dégâts importants.

· Zelensky appelle à interdire la Russie de “tous les ports” et “aéroports du monde”. Dans une nouvelle vidéo publiée lundi soir, le président ukrainien exhorte la communauté internationale à prendre des mesures.

L’armée russe aux portes de la ville ukrainienne de Kherson, dans le sud

L’armée russe est arrivée aux portes de la ville ukrainienne de Kherson, dans le sud du pays, au nord de la Crimée, a déclaré le maire de la ville dans la nuit de lundi à mardi.

“Aux entrées de Kherson, l’armée russe a installé des checkpoints. Il est difficile de dire comment la situation va se développer”, a écrit sur sa page Facebook Igor Kolikhaïev, maire de Kherson, ajoutant que “Kherson est et reste ukrainienne (…) Kherson résiste!”.

Disney et Sony suspendent la sortie de leurs films en Russie

Les géants du divertissement Disney et Sony Pictures ont suspendu la sortie de leurs films dans les salles de cinéma en Russie après l’invasion de l’Ukraine, imitant ainsi d’autres entreprises ayant choisi de se désengager, temporairement ou non, du pays.

“Compte tenu de l’invasion non provoquée de l’Ukraine et de la crise humanitaire tragique, nous suspendons la sortie de films en salles en Russie, y compris le prochain Alerte rouge de Pixar”, a déclaré lundi Disney dans un communiqué.

“Nous prendrons des décisions commerciales futures en fonction de l’évolution de la situation”, est-il ajouté.

Guerre en Ukraine: 88% des Français choqués par l’invasion russe

Une invasion qui indigne. 88% des Français se disent choqués par les bombardements et l’entrée des troupes russes sur le territoire ukrainien, selon une nouvelle enquête Opinion 2022 menée par notre partenaire Elabe pour BFMTV.

Face à l’invasion de l’Ukraine par la Russie, 33% des Français estiment que la France doit mettre en place des sanctions économiques contre la Russie et les dirigeants russes, 41% envoyer du matériel militaire et humanitaire pour aider l’Ukraine (sans envoi de troupes françaises) et 8% envoyer des troupes françaises sur le territoire ukrainien pour combattre les militaires russes.

Les Français incités à quitter Kiev

Alors que l’étau se resserre autour de la capitale ukrainienne, les Français sont incités à quitter la ville.

Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a assuré lundi que les Français encore présents à Kiev peuvent quitter la capitale ukrainienne en guerre par la route du sud car il y a une “fenêtre d’opportunité”, mais sans garantie de sécurité.

Des images satellites montrent un immense convoi militaire russe près de Kiev

Des images satellitaires prises lundi en Ukraine montrent un immense convoi militaire russe qui s’étire sur plus de 60 kilomètres au nord-ouest de la capitale Kiev.

Le convoi “s’étend des abords de l’aéroport Antonov (à environ 25 km du centre de Kiev) au sud aux alentours de Prybirsk” au nord, a indiqué lundi soir la société américaine d’imagerie satellitaire Maxar dans un courriel.

Cet aéroport est, depuis le début de l’invasion de l’Ukraine par la Russie le 24 février, le théâtre de violents affrontements, l’armée de Vladimir Poutine tentant de s’emparer de cette infrastructure stratégique pour la prise de la capitale.

Dans le convoi capturé par image satellite, d’une longueur d’environ 64 kilomètres, “certains véhicules sont parfois très distants les uns des autres et, sur d’autres portions, les équipements militaires sont positionnés à deux ou trois de front”, a ajouté Maxar.

Le président ukrainien appelle à interdire la Russie de “tous les ports” et “aéroports du monde”

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a appelé mardi à interdire la Russie de “tous les ports” et “aéroports du monde” en représailles à l’invasion russe de l’Ukraine.

“Il faut fermer l’entrée pour un tel Etat dans tous les ports, tous les canaux et tous les aéroports du monde”, a déclaré Volodymyr Zelensky dans une vidéo publiée sur Facebook.

Il a également appelé la communauté internationale à “considérer une fermeture totale du ciel pour les missiles, avions et hélicoptères russes”.

“Ce mal, armé de missiles, de bombes et d’artillerie, doit être stoppé immédiatement. Et détruit économiquement, pour montrer que l’humanité est capable de se défendre”, a souligné le président ukrainien.

Bonjour à tous

Bienvenue dans ce direct consacré au sixième jour de la guerre en Ukraine.

We would love to thank the writer of this article for this outstanding material

Guerre en Ukraine: les sirènes retentissent à Kiev, en proie aux bombardements russes

Travors