Ligue 1 – 24e journée : Arkadiusz Milik offre une victoire précieuse à l’OM sur le terrain de Metz (1-2)

Quatre jours après la gifle reçue par Nice lors des quarts de finale de la Coupe de France, l’OM a ramené un succès plus que précieux de son déplacement sur la pelouse de Metz, dimanche. Pas 100% sereins dans cette rencontre à leur portée sur le papier, les Marseillais peuvent remercier Arkadiusz Milik. Remplaçant au coup d’envoi, le Polonais a signé un geste exceptionnel pour offrir la victoire à son club (1-2). Elle permet aux Phocéens de consolider leur deuxième place au classement, avec désormais quatre points d’avance sur le Gym, son bourreau de la Coupe de France.

L’Olympique de Marseille se dirigeait vers un match nul qui aurait encore été une désillusion en cette semaine où tout est un peu compliqué. Et puis, l’espace d’un enchaînement, Arkadiusz Milik a enfilé le costume du grand attaquant tant promis par le projet ambitieux des dirigeants. Sur un service plein axe signé Sead Kolasinac, le Polonais a contrôlé de la poitrine, dos au but, pour ensuite signer un ciseau qui a fait mouche (1-2, 82e). En plus d’être jolie à regarder, cette inspiration a permis à Marseille de se sortir d’une situation bien mal embarquée.

Ligue 1

Vieux démons ou “analyse de café du commerce” ? Marseille, une défense en question

IL Y A UN JOUR

Trois jours d’essai gratuit et 50% de remise la première année : Abonnez-vous à Eurosport !

Merci Milik

Car le FC Metz a su jouer crânement sa chance dans cette partie très physique, où l’engagement a été récompensé par un arbitrage plus laxiste que la moyenne. Marseille a d’abord eu la bonne idée d’ouvrir le score suffisamment tôt pour éviter de douter. Sur un corner de Dimitri Payet, William Saliba a remisé de la tête pour permettre à Cedric Bakambu d’être opportuniste, en parfait renard des surfaces (0-1, 26e). Néanmoins, les hommes de Jorge Sampaoli n’en ont pas profité pour assommer un adversaire qui n’a pas cherché qu’à défendre. Les Messins ont d’ailleurs terminé la première période avec presque autant de frappes cadrées (2 contre 3).

Au retour des vestiaires, les joueurs de Frédéric Antonetti ont vite relancé le suspense. Décalé sur la gauche, Fali Candé a trouvé une bonne zone sur un centre parfaitement repris par Habib Maïga (1-1, 53e). On a cru que cette égalisation allait réveiller l’OM, qui n’a finalement appuyé sur l’accélérateur qu’après l’heure de jeu. Bamba Dieng, un peu égoïste, a préféré prendre sa chance plutôt que d’offrir le doublé à Bakambu, seul à l’opposé (66e). Cette occasion manquée aurait pu se transformer en immense regret pour Marseille. Jusqu’à ce que Milik vole la soirée avec sa reprise acrobatique idéalement exécutée.

Ces trois points obtenus un peu au forceps permettent à l’OM de poursuivre sa route en championnat et, surtout, de digérer un peu mieux l’élimination en Coupe de France, où la défense a volé en éclats. On a certes connu les Marseillais plus séduisants, mais toujours est-il qu’ils peuvent aujourd’hui bomber le torse au regard de leur position au classement. S’accrochant à leur statut de dauphins du PSG, les voilà désormais avec un petit matelas de quatre points d’avance sur le troisième. Le FC Metz, lui, manque l’opportunité de s’extirper de la zone rouge.

Coupe de France

“Il nous a tout manqué” : Marseille, un sabordage dans les règles de l’art

10/02/2022 À 00:18

Coupe de France

Un Kluivert de gala et l’OM a bu la tasse : Nice est en demie

09/02/2022 À 22:07

We want to give thanks to the author of this write-up for this awesome material

Ligue 1 – 24e journée : Arkadiusz Milik offre une victoire précieuse à l’OM sur le terrain de Metz (1-2)

Travors