Cuba : sept et dix ans de prison requis contre deux artistes dissidents

« Ils sont innocents et ne devraient pas passer une minute de plus en prison », a écrit, sur son compte Twitter, la militante cubaine d’opposition Anamely Ramos Gonzalez, en réaction aux réquisitions prononcées à l’encontre des artistes dissidents Luis Manuel Otero Alcantara et Maykel Castillo, emprisonnés depuis plusieurs mois.

« Un mois environ après l’ouverture de la procédure orale, les demandes de peine contre Maykel et Luis ont été dévoilées. On demande dix ans contre Maykel et sept ans contre Luis », a fait savoir, jeudi 7 avril, le compte Facebook de Maykel Castillo, dit Osorbo, l’un des deux opposants. Ce rappeur de 39 ans est le coauteur de la chanson controversée Patria y Vida devenue un hymne des contestataires et considérée comme polémique pour sa référence au célèbre « La patrie ou la mort », lancé par Fidel Castro.

Lire aussi Article réservé à nos abonnés A Cuba, les artistes à la pointe de la contestation

Luis Manuel Otero Alcantara, 34 ans, arrêté le 11 juillet 2021 quand des milliers de Cubains ont déferlé dans les rues de l’île aux cris de « Nous avons faim » et « Liberté », est un des meneurs du mouvement contestataire San Isidro lancé en 2018 en réponse à un décret officiel controversé réglementant le travail des artistes. Il a été désigné parmi les 100 personnalités de 2021 par le magazine Time, et prisonnier de conscience par Amnesty international.

La Havane ne le considère pas comme un artiste mais comme un agent au service des Etats-Unis qui tenterait de déstabiliser le gouvernement cubain. La justice lui reproche divers délits, dont une incitation à commettre un délit, un outrage aggravé, un désordre public, tous antérieurs au 11 juillet 2021.

Lire aussi Article réservé à nos abonnés A Cuba, des peines exemplaires pour les manifestants du 11 juillet

« Une fois de plus, la dictature cubaine ignore toutes les voix », a fustigé, dans son tweet, Anamely Ramos Gonzalez, empêchée par les autorités cubaines de retourner dans son pays en février, après un voyage au Mexique.

« Le peuple est fatigué »

Washington n’a cessé de demander à La Havane de libérer les deux artistes. Mercredi, le secrétaire d’Etat américain adjoint chargé des Amériques, Brian Nichols, a exhorté sur Twitter « les responsables cubains à fournir des soins médicaux immédiats à @LMOAlcantara qui reste gravement malade et détenu ».

Sur ce réseau social, l’ambassade des Etats-Unis à Cuba a relevé que « Maykel Osorbo, lauréat d’un Grammy latino, croupit dans une prison cubaine depuis mai 2021 après des mois de harcèlement pour son soutien pacifique à la liberté ». Le rappeur est emprisonné pour résistance, outrage à la justice et agression pour sa participation le 4 avril 2021 à une manifestation à La Havane contre des policiers venus l’arrêter.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Pertes de mémoire, vertiges… L’ambassade américaine en France rattrapée par le mystérieux syndrome de La Havane

« Le peuple est fatigué », clame la chanson Patria y vida, sortie à la mi-février et qui cumule plus de 10,8 millions de vues sur YouTube. Le gouvernement a dénoncé une « campagne contre Cuba ».

Le Monde et AFP

We want to say thanks to the writer of this write-up for this remarkable material

Cuba : sept et dix ans de prison requis contre deux artistes dissidents

Travors